Dylan Robinson

Établissement d'accueil

Université de la Colombie-Britannique

Organisme subventionnaire

CRSH

Description du projet

Dépasser le stade de la réconciliation par l'art civique autochtone

En mars 2014, la Commission de vérité et de réconciliation (CVR) du Canada a mis fin à près de quatre années d'audiences publiques sur les pensionnats indiens, mais pour de nombreux artistes autochtones, le récit de l'histoire ne fait que commencer. 

Au cours des trois dernières années, le Dr Dylan Robinson, chercheur-boursier et artiste de la Première Nation Sto:lo, a examiné le rôle des arts avec d'autres chercheurs et artistes dans le cadre de la CVR. Il collabore actuellement avec d'autres artistes des Premières Nations à la recherche de moyens pour mieux sensibiliser les Canadiens à l'histoire du système de pensionnats et à ses séquelles durables sur les Autochtones de tout le pays. Sa recherche explore l'utilisation de l'art civique dans ses formes plus traditionnelles, comme les sculptures ou les monuments, et ses formes plus récentes, comme les spectacles ou les interventions, qui encouragent le dialogue entre les Autochtones et les autres Canadiens. Certaines des œuvres étudiées par le Dr Robinson ont été financées par la CVR, qui a versé 20 millions de dollars pour de nouveaux projets commémoratifs liés à l'histoire des pensionnats.

« Je m'intéresse à la fois aux nouvelles formes d'art civique et aux nouveaux rapports où le public s'interroge sur sa responsabilité intergénérationnelle à l'égard des conséquences actuelles du système de pensionnats sur les Autochtones », explique le Dr Robinson, qui documente aussi l'histoire de l'art civique autochtone dans toute l'Amérique du Nord et en Australie. « Les œuvres publiques ont le potentiel de provoquer, d'interpeller et de poser des questions difficiles. Elles ont aussi le potentiel d'enrichir durablement notre compréhension de l'histoire autochtone et des problèmes sociaux auxquels les collectivités autochtones font face. »

Date de modification :