Gordon McNickle

Établissement d'accueil

Université Wilfrid Laurier

Organisme subventionnaire

CRSNG

Description du projet

Des jeux dans la forêt boréale : explorer les racines de la dynamique forestière

Aux yeux du profane, une plante peut ressembler davantage à un objet inanimé qu'au genre d'organisme capable de jouer. Mais c'est justement le genre d'activité qui fait l'objet des recherches du Dr Gordon McNickle, biologiste à l'Université Wilfrid Laurier.  

Comme n'importe quel organisme vivant, les plantes subissent les pressions fluctuantes de leur milieu, de leurs concurrents, de leurs ennemis et de leurs partenaires mutualistes, et leur stratégie optimale dépendra de celle qu'utilisent les organismes environnants.

Le Dr McNickle étudie les stratégies employées par les plantes en se servant d'un cadre mathématique appelé théorie des jeux, ou théorie des jeux évolutionnistes. Il consacre sa recherche à comprendre comment les plantes fouillent le sol à la recherche de nutriments et captent le carbone par leurs feuilles, en particulier dans les régions nordiques les plus touchées par les changements climatiques. Sa recherche vise aussi à évaluer si les plantes peuvent s'adapter à ces changements.   

Les régions nordiques du globe sont les plus durement touchées par la transformation du climat, et on y observe les hausses de température et la fonte du pergélisol les plus rapides. La forêt boréale, qui s'étend sur 1,2 milliard d'hectares en Amérique du Nord et en Eurasie, est un écosystème important pour toute la planète, qui abrite aussi de nombreuses essences d'arbres essentielles à l'industrie canadienne du bois à pâte, dont la valeur annuelle se situe à 60 milliards de dollars.

« Il y a beaucoup d'information à tirer de la compréhension scientifique fondamentale de cet important écosystème et de sa résistance aux changements climatiques », explique le Dr McNickle. « La recherche fournira aussi les données probantes dont les gestionnaires ont besoin pour protéger cette ressource naturelle d'une grande valeur économique. »

Date de modification :