Hillary Maddin

Établissement hôte

Université Carleton

Organisme subventionnaire

CRSNG

Description du projet

L'évolution du crâne pourrait renseigner sur les maladies humaines

Les scientifiques qui étudient le cerveau cherchent intensément à comprendre le développement du cerveau et du crâne des mammifères, et l'interaction cruciale entre les deux. La raison en est simple : la boîte crânienne s'adapte à l'évolution du cerveau. Mais jusqu'à présent, la recherche n'a pas exploré en profondeur comment cette interaction a évolué avec le temps, ce qui pourrait faire la lumière sur le développement et les maladies du cerveau humain. Or, les amphibiens pourraient détenir des renseignements précieux à ce sujet. 

La Dre Hillary Maddin étudie les empreintes fossiles de tétrapodes primitifs, afin de comprendre comment la forme de leur crâne a été influencée par les modifications de leur cerveau durant le processus évolutif, et comment cela a déteint sur la forme des amphibiens actuels. Au cours de la deuxième phase de sa recherche, son travail avec des embryons de salamandres et de grenouilles consistera à greffer des tissus cérébraux d'un animal à l'autre afin de vérifier comment des régions précises du cerveau influent sur la forme du crâne.

« Il est possible que les malformations congénitales soient souvent le résultat de ce qui pourrait être une régression vers un processus de développement très primitif – ou d'une réactivation des premiers stades de l'évolution. L'étude des amphibiens nous donne une meilleure idée des conditions primitives véritables, ce qui pourrait nous permettre de comprendre si ces maladies ou malformations sont liées aux conditions primitives, ou s'il s'agit de mutations complètement nouvelles. C'est une information fondamentale qui nous permettrait de mieux comprendre les origines des maladies humaines. »

Date de modification :