Diomidis Michalopoulos

Établissement d'accueil

University of British Columbia

Organisme subventionnaire

CRSNG

Titre du projet

Green and Sustainable Communications

Description du projet

Le principal intérêt de recherche de Diomidis Michalopoulos se situe dans le vaste domaine des communications sans fil, plus précisément dans l'étude des communications coopératives sans fil. Appliqué aux réseaux sans fil, le concept de communications coopératives implique l'assistance mutuelle des utilisateurs dans le but d'améliorer la performance du réseau, tant du point de vue de l'utilisateur que du réseau.

Dans les réseaux coopératifs, le signal d'un utilisateur donné atteint sa cible par l'entremise du terminal d'un autre utilisateur. Les réseaux sans fil disposent ainsi de nouvelles ressources qui leur permettent de surmonter les obstacles et les effets négatifs de l'évanouissement de signal. Il en résulte une amélioration substantielle de la qualité des communications : moins d'appels rompus et moins d'interruptions de service. De plus, la mise en commun des ressources permet aux utilisateurs de réduire de façon considérable l'énergie transmise sans compromettre la performance du réseau, ce qui ajoute une « touche verte » à ce type de réseaux de communications.

En 2007, à l'occasion de l'International Conference on Communications de l'IEEE, Diomidis Michalopoulos a reçu la bourse pour meilleur article du Symposium sur les communications sans fil (WCS). Il a obtenu son doctorat du Département de génie électrique et informatique de l'Université Aristote de Thessalonique en 2009, puis est devenu boursier postdoctoral Killam à l'Université de la Colombie-Britannique en septembre de la même année. En 2010, Diomidis Michalopoulos a reçu la bourse de jeune chercheur-boursier de la Marconi Society.

Date de modification :